Aujourd'hui, c'est un article pour toutes les mamans ou futures mamas :) Je suis heureuse de partager avec vous ces photos de Nassima, cette fabuleuse photographe de nourrissons, qui a fait ce shooting plein d'amour et de douceur de notre petit H adoré. Comme je vous ai montré sur Insta Stories, et que vous pouvez maintenant découvrir, ce sont des photos de nouveaux-nés un peu particulières, que j'adore et qui se font beaucoup aux US. J'avais vraiment envie d'immortaliser ce moment, Henry grandit tellement vite, et je ne regrette pas une seule seconde, ce shooting est gravé dans ma mémoire (il avait 3 semaines sur les photos).

Je voulais écrire cet article depuis un moment, quelques essentiels et conseils pour l'arrivée d'un nouveau-né, mais j'attendais de trouver les mots justes. Je me suis préparée autant que je pensais nécessaire avant l'arrivée de mon petit H, mais je pense que l'on est jamais assez prête. Tous les conseils sont bons à prendre... et en voici quelques uns. Je tiens juste à dire que chaque femme/grossesse/accouchement/maternité est différent. Ce que je vous raconte est mon expérience, la votre peut être opposée. Je partage avec vous certaines choses dont j'aurais aimé que l'on me parle, mais qui ne seront peut-être pas nécessaires pour vous. L'arrivée d'un bébé est un des plus grands bonheurs d'une vie, mais il est vécu différemment par chacun, suivant sa propre situation.

Le premier grand conseil que je donnerais, c'est de rencontrer Aurélie de Bien Naitre et Devenir. Aurélie est passée à la maison alors qu'Henry avait un peu plus d'un mois, et je dois l'avouer, je n'allais pas très bien. L'arrivée de Henry a été le plus bel évènement de ma vie, mais j'ai eu du mal, et surtout notre organisation à la maison... à cette adaptation. Je ne voulais pas d'aide extérieure à ma famille, je voulais qu'Henry ne soit entouré que par nous, c'était important pour moi. Mais la vie en a décidé autrement, mon accouchement a été très difficile (je ne suis pas encore prête à raconter mais je vais quand même donner quelques conseils plus bas), et mon corps a eu du mal à s'en remettre. Même si tout s'est bien passé in fine, c'était tellement opposé à ce que je m'étais imaginé que j'en garde encore beaucoup d'émotions. J'ai eu une infection quelques jours après le retour à la maison, l'allaitement se mettait difficilement en place et Maxime étant en pleine reconversion professionnelle, et devant s'adapter aussi... n'a pas réussi à être présent pendant les débuts. Pendant plus d'un mois, je me suis occupée seule d'Henry disons 95% du temps, et je commençais à vraiment m'essouffler. Je pleurais beaucoup, j'étais très fatiguée (je le suis toujours, je pense sans exagérer que les deux premiers mois de son arrivée, je ne dormais pas plus de 4h par jour) et pour être transparente, je me sentais vidée. J'aimais par dessus tout ce petit être, mais le manque de sommeil, plus l'opération et l'infection, je n'allais pas bien. Je n'ai pas arrêté de travailler, car mon activité ne permet pas de vraiment s'absenter... donc je vous laisse imaginer le tableau.
Aurélie est venue nous rendre visite à ce moment-là, un moment où je pensais que j'allais sérieusement faire un gros baby blues. Elle m'a écouté, m'a appris à faire des massages à Henry pour soulager les gaz ou autres petits maux, et surtout m'a rassuré. M'a rassuré sur le fait qu'Henry était clairement un petit bébé heureux et épanoui, que ce manque de sommeil et cette adaptation était normal, que les choses allaient s'améliorer, que j'allais aller mieux, qu'il fallait que je sois moins dure avec moi-même. Sa bienveillance m'a entourée toute entière, et m'a redonné un petit coup de tonus. Elle m'a donné pleins de livres à lire, m'a donné tellement de conseils. C'était un énorme coup de coeur, et on s'écrit encore aujourd'hui. Si c'était à refaire, je la verrais enceinte, pour parler de tout, comme un guide, pour un massage, pour un bain car elle donne des grands bains aux femmes enceintes puis aux bébés. Bref, RDV sur son site pour en savoir plus, mais je la recommande vraiment.

Un autre conseil que je peux donner... savoir se faire aider. J'ai réalisé que j'étais en train de perdre pieds, une nuit où pour la première fois j'étais agacée par les pleurs de Henry. Les bébés pleurent, Henry ne pleure pas beaucoup, mais là il pleurait et je n'avais plus de compassion, j'en avais marre. Au lieu d'essayer de le rassurer, je pensais à moi, au fait que j'étais fatiguée. Ca a été un électrochoc, et j'ai cherché une nounou de nuit tout de suite. La nounou de nuit a été un grand débat dans ma famille, pour celles qui ne connaissent pas, c'est une femme qui vient pour s'occuper de bébé la nuit. Comme j'allaitais, elle n'aurait pas pu venir avant le premier mois le temps que la lactation se mette bien en place et que je puisse tirer mon lait, mais pour celles qui n'allaitent pas, elle peut venir dès le retour à la maison. Ce que j'ai découvert avec un enfant, c'est que l'on peut tout faire seule, c'est possible... mais dur, voir très dur. Un bébé se fait à deux, donc deux pour les nuits, deux pour les courses, deux pour l'appartement, deux pour tout, surtout au début. Cela n'a pas été le cas chez moi, pour diverses raisons, mais Max a toujours été très clair: il n'allait pas se lever la nuit et ne changerait pas les couches. Pour les couches, au bout de 2 mois, il s'y est mis et il en change beaucoup (thanks GOD), pour la nuit... il n'a pas menti. MAIS, il m'avait proposé une nounou de nuit comme alternative, que j'ai refusé. Je veux être clair sur ce point, c'était mon choix de ne pas avoir d'aide, et je comprends que Max ne voulait/pouvait pas se lever car il n'était pas en congé mat' lui (moi non plus, mais c'était mon choix aussi). Bref, au bout d'un peu plus d'un mois, je m'enfonçais dans le manque de sommeil et j'ai trouvé une nounou de nuit, qui m'a sauvé. Ce que je conseille c'est de la faire venir deux nuits d'affilée au moins par semaine, idéalement je dirais 5 jours sur 7. C'est un budget, mais ça m'a changé la vie. Elle arrivait vers 9h et part vers 7h, elle était dans notre salon avec H, et j'ai pu dormir. Bien sur, qu'idéalement j'aurais préféré qu'on se relaye Max et moi, pour que H ne soit qu'avec nous au début mais quand le mari/compagnon/compagne ne peut pas prendre de congé on n'a pas d'autres choix (enfin si on peut faire seule si on y arrive) . J'ai pu rapidement retrouver mes esprits, elle nous a donné un milliard de conseils et d'astuces car en plus d'être puéricultrice de formation, elle a beaucoup d'expérience. Donc Béatrice, merci! La morale je pense, c'est que si notre compagnon/famille ou autre ne peut être là, c'est bien d'avoir un peu d'aide si c'est possible (pourquoi pas la journée pour pouvoir dormir). Si vous avez un papa poule, un papa qui peut prendre des vacances, tant mieux! Et pour tous les autres, le congé paternité est fait pour ça, il dure deux semaines et peut vraiment aider... car rien ne sert de partir en vacances si votre femme est à bout d'ici là :) Si vous avez votre famille qui peut vous accueillir quelques temps c'est pas mal aussi!

Autres petits conseils : c'est un petit tour chez l'ostéopathe pour vous et bébé, et conseillère en allaitement/cours avant l'arrivée du bébé et après. Pour l'allaitement, c'est dur, il faut s'accrocher, ce n'est pas censé faire mal, donc si vous avez mal changer de position, ne pas donner de complément (enfin essayer) le premier mois, donner à la demande, et dès que la lactation est établie donner un rythme sinon on devient fou (en tout cas moi). Je n'aimais pas allaiter en extérieur donc ça a bien restreint mes journées, mais je ne regrette pas car Henry a 5 mois et n'est jamais tombé malade, même pas le nez qui coule. J'ai tenu l'allaitement complet 2 mois puis j'ai commencé à mettre des compléments pour le sevrer vers 3 mois. Il faut savoir que l'allaitement même si difficile booste les endorphines... donc quand on arrête petit chute :) L'allaitement est un choix personnel, chacun fait comme il veut. Je souhaitais le faire pour H, mais si vous n'avez pas envie d'essayer, c'est votre corps et donc votre choix!

Maintenant voici une petite liste des MUST-HAVES selon moi! Il y a tellement de choses et de listes différentes... voici pour moi les choses à vraiment acheter : 

Biberons : Philips et Biberons Français on n'en a jamais assez, je conseille de prendre des grandes tailles car si gros mangeur il faut les changer, et surtout avoir un stock de tétines (que petit H explose!)

Gigoteuses, Bavoirs: Belivy ( pareil je n'en avais q'une, pensant que j'allais la laver mais un bébé ça regurgite et se salit tout le temps donc prévoir plusieurs)

Porte bébé/écharpes : Studio Roméo / Ergo Baby pour avoir les mains libres et être proche de bébés. Mon pédiatre ne croit pas trop aux coliques... que l'on ne sait pas expliquer. Il m'a dit que les femmes Africaines n'ont jamais de problèmes avec les coliques, et leurs bébés sont portés toute la journée... à méditer! Les écharpes Studio Roméo sont ultra faciles à mettre, j'en ai même une pour Maxime, donc pas de problèmes pour ceux qui ont peur des écharpes compliquées.

Baignoire/Transat : Stokke (ma marque préférée pour enfant si un doute) et Charlie Crane (pratique et joli).

Nounours sons blanc Whisbear: ça dépend des bébés, mais le mien adoreeeee le whisbear. On m'a conseillé d'essayer les bruits "roses" (bruit blancs mais plus doux pour bébé) pour le rassurer (surtout en voiture car il n'aimait pas ça) J'ai d'abord mis sur Youtube en mode playlist bruits blancs pour bébés, et ça a marché. J'ai cherché sur internet des machines à bruits blancs et je suis tombée sur ce nounours "bruits roses" qui a changé nos nuits avant qu'Henry ne dorment bien. 

Sleepyhead deluxe: un petit matelas pour le cododo le matin, maintenant qu'il est plus grand on ne l'utilise plus mais quand il était minus c'est rassurant.

Uriage/Klorane : Mes produits préférés pour bébés! Uriage sent vraiment le bébé j'adore!

Couches : abonnements Lilydoo ou EcoNaty super pratique, couches respectueuses des bébés et de l'environnement. Attention aux tailles, si trop de fuites, prenez la taille au dessus (personnellement pas convaincue par les pampers).

Pour l'accouchement, j'ai eu une césarienne d'urgence. Sans rentrer dans les détails, le site Mum to be Party m'a beaucoup aidé ( et je le recommande également pour les futures et les mamans - j'adore leurs articles conseils, de femmes à femmes) ! J'ai notamment pris leurs culottes et ceinture pour m'aider pour la douleur et la cicatrisation. Ils ont un e-shop avec des produits pour l'accouchement : j'ai essayé le C-Panty et la Belly Bandit   et les deux m'ont beaucoup aidé: cela soulageait vraiment ma douleur et m'aidait à me sentir plus à l'aise dans les vêtements car rien ne frottait sur la césarienne. J'ai massé avec Cicalfate, et je continue toujours 5 mois plus tard. Ma cicatrice est encore un peu rouge, mais elle est très fine. Elle fait un peu plus de 10 cm, donc au début un peu perturbant puis au s'habitue!

Voilà mes kitties, je ne parle que du plus dur car le reste se fait avec l'instinct et le coeur. On a porté et donné la vie, on découvre l'amour pur, on a envie d'être avec eux tout le temps. Il faut juste se préparer au jeu des hormones que l'on ne contrôle pas, et surtout qui n'est pas le même pour chacune. Beaucoup de bonheur à toutes celles qui se préparent, le meilleur est à venir ( mais profitez de vos nuits en attendant ;) ). 

XOXO,
Amélia




Enregistrer un commentaire

Instagram